Quand Stéphanie rime avec Australie

Hello mes petits rêveurs..

Pensive, je fais le bilan de mon aventure en Australie. J’ai l’impression d’être arrivée à Perth hier à peine, mais non, cela fait déjà un mois. C’est fou comme le temps passe si vite !
Un mois de pur bonheur, de fous rires, de joies immenses, de sensations de liberté infinie mais aussi parfois de coups de blues et de doutes. Vous voulez tout savoir ? Alors c’est parti…

Stephanie's escapes

Retour sur ma première semaine

_ La semaine expérimentale _

Certains moments de notre vie peuvent paraître anodins aux yeux des autres mais si importants pour nous. Pour moi, le mercredi 2 novembre 2016 est désormais l’une des dates clés de ma vie. Vous l’aurez compris, il s’agit de ma date d’arrivée en Australie.
Cette année risque d’être assez forte en émotion puisqu’avant même d’atterrir, les émotions se bousculent déjà. Je dois ce « bouleversement » à toutes les personnes que je laisse en France et qui ont une grande importance pour moi (pour ne pas les citer, Séverine et Aurélie…). Puis ce cahier laissé dans ma valise qui contient des photos et des mots de tous ces gens extraordinaires qui m’entourent et partagent ma vie. J’ai lu ce livre dans l’avion, par étape, comme pour essayer de contenir mes émotions.

15209262_10209979489978238_2006041782_n

Puis soudain, les hôtesses de l’air nous demandent de retourner à nos sièges, de remplir un formulaire puis d’attacher nos ceintures : dans moins de 30 minutes nous serons à l’aéroport de Perth. Cette dernière demie heure est interminable, plus longue encore que mes 20 heures de vol.. L’excitation et l’impatience y sont pour beaucoup !
Mercredi 2 novembre 2016, c’est le moment que j’attendais, sac sur le dos et tampon sur le passeport, prête pour l’inconnu !

Lors de mes premières 24 heures, je fais la rencontre de trois Français : Benjamin, Boris et Clément. À ce moment-là, je ne le sais pas encore mais ils vont marquer le début de mon aventure Australienne. Les premiers jours sont les plus intenses, c’est là que des liens forts vont se créer sans même que je m’en aperçoive vraiment. Nous sommes presque tout le temps tous les quatre et je me confie beaucoup à « mes petits gars » tant sur ma vie personnelle que sur les doutes qui persistent à propos de ma nouvelle vie ici.

Continuons en semaine 2

_ La semaine d’adaptation _

Ma première semaine se termine sur une note si positive que la suivante ne pouvait commencer autrement. C’est donc après un court moment où la patience a été de rigueur que je reçois ma nouvelle carte bancaire et mon Tax File Number. Je vais maintenant pouvoir travailler en Australie. Mais pas de quoi précipiter les choses, je veux d’abord m’offrir un peu de bon temps et profiter de la vie avant de devenir une vraie Australienne.

C’est ainsi que de nouvelles rencontres égayent davantage mon séjour bien que ce ne soit encore une fois que des Français : Barnabé, Dryss, John, Ugo, les Bretons dont le couple Florian et Lisa. Pour mon plus grand plaisir, j’ai fait la connaissance D’UNE FILLE ! Lisa, ma seule copine fille ♥

14963347_10210765326307307_872174964418240416_n

Et voilà, assez profité puisque la moitié des personnes présentes sur la photo quitte Perth pour rejoindre le nord : Carnarvon. Il y aurait encore du travail en ferme. Je décide de rester ici car mon objectif est de rejoindre le sud. Le temps d’un weekend en free camp – sujet d’un prochain article – puis l’autre moitié part à son tour pour Carnarvon.

À ce moment de l’aventure, le moral n’est pas au beau fixe. Les passages à vide seront inévitables car en tant que backpacker, les rencontres sont aussi nombreuses qu’éphémères.

Partons en semaine 3

_ La semaine de l’indépendance _

L’Australie reste un pays magique où ma joie de vivre revient très vite. Je change alors d’auberge pour le City and Surf et rejoindre la seule personne qui ne souhaite pas partir de Perth : Boris. Encore une fois, je retrouve beaucoup de français, mais pas seulement. C’est une bonne chose, ça va m’entraîner à comprendre d’autres accents dont le plus difficile pour moi est l’accent Asiatique.
Ici, je rencontre entre-autre la French team : Alexis, Jeremy, Jeremy (big one), Sandrine, Steeve, Jomana et Nina le duo Allemande/ Finlandaise et la team Asie : Cecilia, Kae, Kelly.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En effet, au bout de quelques jours seulement, je suis capable de comprendre les personnes dont j’avais beaucoup de mal en arrivant. Je m’exprime de manière bien plus spontanée et en toute circonstance. Comme un goût de fierté, je repense à une phrase que m’avait dite Clément « Fais des phrases et pas seulement des mots ».

Poursuivons avec en semaine 4

_ La semaine de la déprime _

Une fois n’est pas coutume, les rencontres faites la semaine dernière partent déjà pour d’autres aventures. C’est un peu l’ascenseur émotionnel ou la joie et la mélancolie s’alternent, laissant place à des variations de sentiments importants. Ainsi, je continue mon chemin, mitigée entre l’émerveillement et la lassitude. On dirait bien que la ville de Perth m’a délivrée tous ses secrets et que la présence des souvenirs d’amitiés marquants sont à chaque coin de rue.

C’est décidé, moi aussi je dois quitter cette ville. Mon objectif : un road trip entre Perth et Melbourne avec des arrêts clés dans les fermes aux alentours de Margaret River et Adélaïde. Je pense que le « farm job » fait partie intégrante du Working Holiday Visa (WHV) et je souhaite moi aussi tenter l’expérience.

Mais comme ici tout évolue de manière très rapide, mon plan risque fortement d’être modifié / adapté aux situations auxquelles je vais être confrontée.

Live simply,  laugh lots

un commentaire

  1. Pierre Séverine · · Réponse

    HIIIII j’adore le titre « Quand Stéphanie rime avec Australie », j’avais marqué ça comme titre du cahier sur lequel on a laissé des ptits mots…
    J’espère que ton voyage va t’en mettre plein les yeux et que tu vas revenir plein de bons souvenirs en tête…
    cependant quand coup de blues il y a …une de tes sœurs tu appelleras!
    Je t’embrasse fort ma sœurette à moi et prend soin de Winnie son propriétaire me le demande 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :